En 2017


- « Coding-club » ou comment bien appliquer la nomenclature face à des situations précises
Par Grégory Perrard (Le Cardiologue n° 401 - Avril 2017)

Appliquer au mieux la nomenclature en restant d’un côté dans la légalité et de l’autre en valorisant justement son travail est un art subtil. Afin d’éviter un catalogue austère et pas toujours parlant, nous vous proposons ce mois-ci de vous tester sur un « parcours de 18 » situations pratiques courantes. Pour chaque situation, nous vous invitons à trouver la plus juste cotation.   

- Avant votre déclaration fiscale : nouvelles règles applicables aux adhérents d’AGA, 6 mois après le décret
Par Thierry Carrière (Le Cardiologue n° 400 - Mars 2017)

De nouvelles obligations touchent les adhérents...   

- DEQP001 : une cotation obsolète ?
Le Cardiologue n° 399 - Février 2017

Dépister un trouble du rythme cardiaque paroxystique, de survenue par essence aléatoire ou sporadique, repose sur des techniques d’enregistrement événementiel que l’enregistrement continu (ambulatoire ou non) pendant au moins 24 heures sur au moins 2 dérivations ECG différentes (le classique « holter ECG » coté DEQP005 selon la classification commune des actes médicaux) met rarement en évidence compte tenu de sa courte durée (ce qui limite son rendement)...   

- En attendant l’avis ponctuel de consultant
Par Thierry Carrière (Le Cardiologue n° 398 - Janvier 2017)

Du bon usage de l’Acte Ponctuel de Consultant dans le Parcours de Soins ou C2 ou la nomenclature pour les nuls en hommage au Dr Vincent Guillot.   

 
Page d'accueil du site   |   Ecrivez-nous  |
© 2014 SNSMCV - Site réalisé à partir du moteur SPIP