Convention 2016


- Les mesures dont bénéficient les spécialistes dans le cadre de la nouvelle convention
Par Catherine Sanfourche (Le Cardiologue n° 395 - Octobre 2016)

• La Consultation Spécifique au cabinet (CSC) par un médecin spécialiste en pathologie cardiovasculaire ou en cardiologie et médecine des affections vasculaires est portée à 47,73 euros au 1er juillet 2017.
• L’avis ponctuel de consultant passera de 46 euros à 48 euros au 1er juillet 2017, puis à 50 euros au 1er juin 2018.
• Majoration pour une consultation longue et complexe pour le médecin traitant d’un patient insuffisant cardiaque après hospitalisation pour décompensation (MIC) : 23 euros
• Majoration (...)   

- La nouvelle convention officiellement entrée en vigueur
Par Catherine Sanfourche (Le Cardiologue n° 395 - Octobre 2016)

Signée le 25 août dernier par trois des cinq syndicats représentatifs des médecins libéraux, la FMF, MG France, Le Bloc et l’Union Nationale des Caisses d’Assurance Maladie (UNCAM), la nouvelle convention médicale pour la période 2016-2021 est parue au Journal Officiel du 23 octobre dernier...   

- Patrick Gasser : « La médecine générale ne peut pas tout faire à elle seule pour l’efficience du système »
Par Catherine Sanfourche (Le Cardiologue n° 395 - Octobre 2016)

Le président de l’Union des Médecins Spécialistes (UMESPE) confédérés revient sur les raisons qui ont conduit la CSMF à ne pas signer la nouvelle convention. Il déplore notamment que l’expertise de spécialistes ne soit pas reconnue à sa juste valeur.   

- La convention (pas vraiment) nouvelle est arrivée
Par Catherine Sanfourche (Le Cardiologue n° 394 - Septembre 2016)

La convention qui régira l’exercice des médecins libéraux durant les cinq années à venir a été signée le 25 août dernier par trois syndicats, MG France, la FMF et Le Bloc. La CSMF et le SML ont rejeté un texte jugé inéquitable entre les médecins généralistes et les spécialistes, les praticiens de secteur 1 et ceux de secteur 2. Certes, les deux centrales reconnaissent que des avancées tarifaires ont été obtenues, mais estiment que cette convention n’est pas de nature à assurer l’avenir de la médecine libérale de demain. Ils sont rejoints dans ce juge- ment par la jeune génération qui dénonce elle aussi une convention « obsolète ».   

- Convention : en attendant le chiffrage...
Par Catherine Sanfourche (Le Cardiologue n° 391 - Avril 2016)

Au fil des réunions, les partenaires conventionnels continuent de partager des diagnostics et d’avancer leurs propositions. A vrai dire, c’est surtout l’Assurance Maladie qui avance les siennes. Les médecins s’impatientent quelque peu et attendent le chiffrage des ces propositions, phase de la négociation qui est prévue pour le mois de mai.   

- Et toujours la maîtrise médicalisée !
Par Catherine Sanfourche (Le Cardiologue n° 390 - Mars 2016)

Une nouvelle convention ne changera rien au refrain annuel de la maîtrise médicalisée que les médecins connaissent bien. Pour cette année, ce sont 700 millions d’économies qui sont attendus.   

- Négociations conventionnelles : les préliminaires
Par Catherine Sanfourche (Le Cardiologue n° 390 - Mars 2016)

Le premier round des négociations conventionnelles a démarré. Round d’observation où les partenaires avancent leurs propositions. On a pourtant déjà une petite idée de ce que sera la pomme de discorde... La revalorisation de l’acte de base, le C à 25 euros, dont les syndicats font une priorité.   

- Négociations conventionnelles : grande conférence pour les uns, Etats Généraux pour les autres
Par Catherine Sanfourche (Le Cardiologue n° 389 - Février 2016)

Tandis qu’au Conseil Economique, Social et Environnemental (CESE), à deux pas du Trocadéro, se déroulait la grand messe de la Grande conférence de santé voulue par Manuel Valls, dans un hôtel du XVe arrondissement parisien, le quintette des syndicats de médecins libéraux représentatifs, la CSMF, le SML, la FMF, MG France et Le Bloc, tenaient les Etats généraux de la médecine libérale et accordaient leurs violons pour élaborer une plate-forme commune en vue des futures négociations conventionnelles.   

- La colère en préambule des négociations conventionnelles
Par Catherine Sanfourche (Le Cardiologue 388 - Janvier 2016)

La colère des médecins libéraux non seulement ne faiblit pas mais s’exaspère. Les mots d’ordre de désobéissance tarifaire et de désobéissance civile sont lancés, qui n’augurent pas d’un climat serein pour les négociations conventionnelles qui vont s’ouvrir.   

 
Page d'accueil du site   |   Ecrivez-nous  |
© 2014 SNSMCV - Site réalisé à partir du moteur SPIP