Les éditoriaux de 2016


- Vœux pieux ?
Par Eric Perchicot (Le Cardiologue n° 397 - Décembre 2016)

François Fillon aura eu le mérite de mettre en pleine lumière le débat sur l’avenir de notre système de santé. Les réactions, tant de gauche que de droite d’ailleurs...   

- « La démocratie est le pire des systèmes...
Par Eric Perchicot (Le Cardiologue n° 396 - Novembre 2016)

... à l’exclusion de tous les autres », aphorisme célèbre attribué à Winston Churchill. Certes, cette prévention envers le suffrage universel n’est pas nouvelle...   

- Le mari de Madame Bovary : le retour ?
Par Eric Perchicot (Le Cardiologue n° 395 - Octobre 2016)

Charles Bovary, époux d’Emma Bovary, exerçait le métier d’officier de santé. Le corps des officiers de santé avait été créé en 1793 par les révolutionnaires. Dans un souci louable d’égalité entre les citoyens, l’objectif était de permettre à chacun d’être soigné quelle que soit sa condition, ce qui était loin d’être le cas sous l’ancien régime...   

- Été meurtrier ?
Par Eric Perchicot (Le Cardiologue n° 394 - Septembre 2016)

Une nouvelle convention médicale a été signée par MG-France, la FMF et Le BLOC le 25 août dernier. À écouter la FMF c’est une « signature de combat », la signature de combat étant au combat ce que le play-back est à la chanson : une duperie qui ne trompe que les naïfs. Pour ancrer un peu plus son comportement dans l’ubuesque, cette centrale vient d’annoncer qu’elle allait attaquer en Conseil d’État certaines parties du texte. Quant à MG-France, grand artisan du texte conventionnel, elle vient de demander aux spécialistes en médecine générale de poursuivre la désobéissance tarifaire...   

- L’esprit des lois
Par Eric Perchicot (Le Cardiologue n° 393, juin 2016)

La caractéristique constitutive du bouc émissaire, voué à la vindicte populaire, est qu’il doit être innocent de ce dont on l’accable. La façon dont les médecins exerçant en secteur « à honoraires libres » sont traités aujourd’hui en est un exemple caricatural.   

- Marché de dupes ?
Par Eric Perchicot (Le Cardiologue n° 392 - Mai 2016)

Au début du mois de mai s’est achevé́ le 1er round des discussions conventionnelles. Il a permis à l’Assurance Maladie de faire son état des lieux de la convention précédente et mettre en avant les éléments positifs de celle-ci. Les diverses mesures d’amélioration des revenus des médecins libéraux ont été actées, en laissant soigneusement de côté les plans d’économie imposés dans le même temps à certaines spécialités ou certaines activités, d’imagerie en particulier.   

- L’avenir appartient...
Par Eric Perchicot (Le Cardiologue n° 390 - Mars 2016)

Le 15 mars, il y a eu un an que nous avons massivement manifesté à Paris contre la loi de santé en gestation... avec le succès que l’on sait. Quel contraste avec le résultat obtenu par « les jeunes » opposés à la modification du code du travail ! Ils ont imposé...   

- On prend les mêmes...
Par Eric Perchicot (Le Cardiologue n° 389 - Février 2016)

Madame la ministre de la santé, accompagnée du directeur général de la santé, a détaillé le 4 février, elle-même, le rapport d’étape de l’enquête de l’IGAS entreprise après l’accident mortel survenu lors d’un essai clinique sur volontaires sains le 18 janvier dernier...   

- Pas de trêve des confiseurs
Par Eric Perchicot (Le Cardiologue n° 388 - Janvier 2016)

Dans la deuxième quinzaine de décembre est paru au Journal Officiel le décret augmentant de 135 postes, répartis dans des académies en « zones défavorisées », le numerus clausus de la première année des études médicales. Cette parution est le prolongement du pacte Territoire Santé 2 présenté par la Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes le 19 novembre dernier. Hors l’effet d’annonce, que peut amener cette mesure aujourd’hui, quand on sait que les futurs professionnels entrant dans le cursus (...)   

 
Page d'accueil du site   |   Ecrivez-nous  |
© 2014 SNSMCV - Site réalisé à partir du moteur SPIP