Les éditoriaux de 2014


- L’impasse
Par Eric Perchicot (23 décembre 2014)

Madame Marisol Touraine a réussi le tour de force de fédérer contre sa politique la totalité des syndicats de médecins libéraux.   

- Allons-y !
Eric Perchicot (Le Cardiologue n° 376, novembre 2014)

Frédéric Van Roekeghem a quitté la direction générale de la CNAMTS sur l’échec des laborieuses négociations sur la coordination du parcours de soins. Le rejet massif de l’organisation imaginée par l’Assurance Maladie s’explique par son caractère complexe, loin des réalités du terrain et sans budget significatif pour rémunérer les professionnels acteurs de cette coordination autour du patient...   

- La coupe est pleine
Par Eric Perchicot (Le Cardiologue n° 375 - octobre 2014)

Droite dans ses bottes, Madame Marisol Touraine a présenté en Conseil des ministres son projet de loi de santé sans aucune modification significative par rapport au texte dont nous avions connaissance. Le tiers-payant généralisé obligatoire à partir du 1er janvier 2017 reste la mesure emblématique que tous les médias reprennent à l’unisson. Nous y sommes totalement opposés, car cette mesure changerait fondamentalement la relation avec nos patients, malheureusement cette notion est incompréhensible pour les (...)   

- Avis de tempête

Le pays attend toujours l’inversion de la courbe du chômage, la croissance a été nulle au deuxième trimestre 2014 rendant caduques les hypothèses optimistes d’élaboration du budget 2015 de la nation et reportant encore le début de diminution des déficits et le respect de nos engagements européens ; si les politiques étaient évalués sur l’atteinte de leurs objectifs...   

- Le tiers-payant généralisé
Eric Perchicot - Le Cardiologue n° 373 (juin 2014)

Le tiers-payant généralisé est la mesure phare, reprise à la une de tous les médias, du projet de loi de santé présenté le jeudi 19 juin par Marisol Touraine. Peu importe que les renoncements aux soins pour motif financier soient essentiellement dus à la dentisterie, à l’optique et à l’audio prothèse ; peu importe que 10 millions de Français bénéficient déjà de ce tiers-payant en raison de leurs difficultés sociales et financières et que l’immense majorité des actes coûteux soit systématiquement en tiers-payant. En ces temps (...)   

- Impéritie
Par Eric Perchicot (Le Cardiologue n° 372 - mai 2014)

Le rapport de l’IGAS sur la gestion du DPC a été enfin rendu public la semaine dernière. On peut comprendre le retard à sa divulgation quand on en analyse ses conclusions...   

- 50 Milliards...
Eric Perchicot - Le Cardiologue n° 371 (avril 2014)

50 milliards d’économies, 21 pour la Sécurité Sociale dont 10 pour l’Assurance Maladie ; derrière les chiffres annoncés, la réalité relativise l’importance de l’ambition affichée. Les dépenses totales de santé représentaient en 2011 en France 11,6 % du PIB, niveau le plus élevé de l’Union Européenne, et même avec un ONDAM ramené à 1,75 % d’augmentation annuelle, cette part de PIB continuera à progresser à moins d’un taux de croissance au-dessus de... 1,75 %, ce qui n’est pas espéré dans un avenir proche. Les mesures proposées ne (...)   

- Eric Perchicot, nouveau Président
Elections du 2 février 2014

Chère consœur, cher confrère, chers amis,
Le Conseil d’Administration, issu de l’Assemblée Générale du Syndicat réunie le 1er février, m’a élu dimanche 2 février président du Syndicat National des Spécialistes des Maladies du Cœur et des Vaisseaux pour trois ans.
Je suis conscient que la tâche va être délicate dans un contexte économique et social peu favorable à la médecine libérale et que les négociations à venir sur la place du cardiologue dans le parcours de soins et, plus généralement, dans la médecine de proximité ne seront (...)   

- Trois ans déjà...

Cela fait effectivement trois ans que j’ai été élu à la Présidence du Syndicat National des Spécialistes des Maladies du Coeur et des Vaisseaux. Une charge, acceptée dans l’urgence, que j’ai essayé d’assumer en tenant compte de vos avis et de ceux de vos représentants au sein du Conseil d’Administration. De trésorier de l’UFCV, je suis devenu Secrétaire Général, puis Président et en même temps Secrétaire Général du Syndicat. Aujourd’hui l’heure de la retraite a sonné.
Dès mon élection, j’ai été confronté à l’affaire « benfluorex (...)   

 
Page d'accueil du site   |   Ecrivez-nous  |
© 2014 SNSMCV - Site réalisé à partir du moteur SPIP