2012


- Pas de baisse des effectifs dans les hôpitaux
Le Cardiologue n° 355 (Octobre 2012)

Le secteur hospitalier ne sera pas touché pas la diminution des effectifs dans la fonction publique. C’est le ministre des Affaires sociales et de la Santé qui l’a affirmé. « L’hôpital est une priorité et n’est pas concerné par cette perspective de réductions des effectifs », a assuré Marisol Touraine, ajoutant que, budgétairement, cette décision « se traduira par un engagement de dépenses supérieur à ce qui était attendu (...)   

- Christian Saout quitte la présidence du CISS
Le Cardiologue n° 355 (Octobre 2012)

Le président du Collectif interassociatif a annoncé qu’il quitterait ses fonctions à la fi n de cette année ou au début de 2013. Christian Saout a expliqué sa décision par le fait que sa fonction de magistrat administratif à plein temps devenait incompatible avec son engagement associatif d’une part, et d’autre part par l’absence de mesures politiques en faveur des usagers du système de soins. « Je ne vois aucun signe dans la politique publique en faveur des usagers », a-t-il déclaré, manifestement déçu par (...)   

- Consommation de soins et biens médicaux : 2 762 par habitant en 2011
Le Cardiologue n° 355 (Octobre 2012)

Selon les derniers comptes nationaux de la santé, la consommation de soins et de biens médicaux a progressé de 2,7 % en valeur l’année dernière, alors qu’elle avait progressé de 2,5 % en 2010. En 2011, le montant des dépenses courantes de santé s’est élevé à 240 milliards d’euros, ce qui situe la part de ces dépenses dans le PIB à 12 %, contre 12,1 % en 2010 et 2009. La Consommation de Soins et de Biens Médicaux (CSBM), qui en représente les trois quarts, atteint 180 milliards (9 % du PIB), soit 2 762 euros par (...)   

- Démarrage du DPC à la mi-2013
Le Cardiologue n° 355 (Octobre 2012)

Approuvé par le ministère de la Santé, le budget 2012 de l’Organisme Gestionnaire du Développement Professionnel Continu (OGDPC) est paru le 31 août dernier au Journal Officiel. Cet arrêté fixe les recettes à 115,4 millions d’euros exactement, dont 2 millions proviennent de la dotation de l’Etat, le reste étant assumé par l’UNCAM. L’essentiel de ce montant (76 millions) est destiné aux actions de formation, 34,3 millions rémunèreront les indemnisations versées aux médecins, et 5,1 millions d’euros constituent le budget (...)   

- Nouveaux textes pour les SISA et les SEL
Le Cardiologue n° 355 (Octobre 2012)

Les sept Ordres des professions de santé ont défi ni ensemble un modèle de statuts pour les Sociétés Interprofessionnelles de Soins Ambulatoires (SISA). Ce document, téléchargeable sur le site de l’Ordre des médecins, vise à aider les libéraux souhaitant s’engager dans ce mode d’exercice à clarifier les activités exercées par les associés, la répartition des charges et des bénéfices, la valorisation des parts en cas de retrait et la déontologie propre à chaque associé. Par ailleurs, un décret publié cet été instaure une procédure (...)   

- Base de données publique sur le médicament : rien en vue
Le Cardiologue n° 355 (Octobre 2012)

Inspectrice générale des Affaires sociales, Agnès Jeannet est pressentie pour présider le conseil d’administration de l’ANSM. Interrogée lors de son audition par la commission des Affaires Sociales de l’Assemblée nationale sur la création d’une base de données publique sur le médicament, elle a dit ignorer l’état d’avancement des travaux, précisant qu’à son avis cela lui semblait un enjeu « extrêmement difficile à faire déboucher dans un calendrier donné ». Au congrès des pharmaciens hospitaliers qui s’est tenu à Lille en (...)   

- L’accès au dossier médical est perfectible
Le Cardiologue n° 354 (Septembre 2012)

Dans son rapport annuel remis au président de la République à la fin juin, le défenseur des droits, Dominique Baudis, émet des recommandations pour améliorer l’accès au dossier médical. Constatant que le délai de 8 jours pour la communication des dossiers remontant à moins de cinq ans est rarement respecté, il préconise d’étendre ce délai à 20 jours « afin de prendre en considération les impératifs administratifs et structurels de l’établissement de santé ».
Dominique Baudis recommande également « une information plus précise et (...)   

- La HAS pointe son « Index Thérapeutique Relatif » (ITR)
Le Cardiologue n° 354 (Septembre 2012)

Dans un entretien à l’APM début juillet, le président de la HAS a dévoilé l’indice qui remplacera le système SMR/ASMR. Cet « Index Thérapeutique Relatif », unique indicateur médicoéconomique, sera basé sur une comparaison par rapport aux médicaments déjà sur le marché dans une même indication, et comportera cinq échelons : médicament inférieur, égal, légèrement supérieur, moyennement supérieur ou très supérieur aux produits déjà disponibles. Les médicaments du premier échelon ne seraient pas remboursés, ceux du 2e le seraient à un taux (...)   

- A propos de 58 médicaments dits dangereux...
Le Cardiologue n° 354 (Septembre 2012)

Le SNSMCV est stupéfait et choqué de la parution dans le Nouvel Observateur d’une liste de 58 médicaments dits dangereux pour la santé des patients.
Tous ont obtenu une AMM. Nous le savons, ils ont tous des effets iatrogènes. C’est également le cas, par exemple, de l’aspirine et des AVK, pourtant classés dans les médicaments dits d’excellence, et dont nous connaissons le risque d’effets secondaires parfois mortels.
N’est-ce pas induire nos patients en erreur, d’autant que certains de ces médicaments dits (...)   

- 500 millions d’euros de fraudes à la Sécu en 2011
Le Cardiologue n° 354 (Septembre 2012)

Selon un rapport de la Délégation nationale à la lutte contre la fraude (DNLA), le montant des fraudes détectées par la Sécurité Sociale en 2011 s’élève à 479,5 millions d’euros, ce qui représente une hausse de 5 % par rapport à 2010. Pour le régime général de l’Assurance Maladie, les fraudes repérées pèsent 120 millions d’euros, en recul par rapport à 2010 (156,3 millions d’euros), du fait, selon le rapport de la DNLA, de la suspension du contrôle externe de la T2A dans les établissements de santé pendant quatre mois. Après (...)   

- La mention NS sur moins de 5 % des prescriptions
Le Cardiologue n° 354 (Septembre 2012)

Pour expliquer la stagnation des génériques, les pharmaciens ont souvent avancé l’apposition de plus en plus fréquente de la mention « Non Substituable » (NS) sur les ordonnances établies par les médecins. Une étude de l’Assurance Maladie vient mettre les pendules à l’heure : la mention NS concerne moins de 5 % des ordonnances médicales.
On note cependant des disparités en fonction des molécules. Ainsi, pour le clopidogrel (Plavix®) à fort enjeu économique puisqu’il a généré, en 2011, 398 millions d’euros de (...)   

- Trop peu de contrats d’exercice libéral en IDF
Le Cardiologue n° 354 (Septembre 2012)

L’ARS d’Ile-de-France va mener une politique plus active de développement des contrats d’exercice libéral entre un praticien libéral et un hôpital. Depuis la parution des textes réglementaires en mars 2011, seule une trentaine de contrats de ce type a été signée en Ile-de-France, faible nombre compte tenu de la taille de la région. Mais il est à noter que la moitié concerne la cardiologie interventionnelle et assez peu la (...)   

- 2e semaine de la sécurité des patients
Le Cardiologue n° 354 (Septembre 2012)

Pour sa deuxième édition, la semaine de la sécurité des patients, qui se déroulera du 26 au 30 novembre prochains, quatre thèmes ont été retenus par la DGOS : « prévenir les infections associées aux soins », « bien utiliser les médicaments », « favoriser la communication », « soulager la douleur ». Ces quatre thèmes sont les déclinaisons du thème général résumé par le slogan « Ma participation est essentielle pour des soins plus sûrs ». Le premier thème inclura la journée consacrée à l’hygiène des (...)   

Aller à la page... 1 | 2
 
Page d'accueil du site   |   Ecrivez-nous  |
© 2014 SNSMCV - Site réalisé à partir du moteur SPIP