En 2012


- Signalement des événements indésirables : une obligation sans protection
Par Catherine Sanfourche (Le Cardiologue n° 352 - Mai 2012)

L’Académie nationale de médecine s’est saisie du problème de l’absence de protection juridique des professionnels de santé lors des signalements d’Evénements Indésirables (EI) qu’ils ont l’obligation de faire dans le cadre de la politique de gestion des risques introduite par la loi. Elle plaide pour l’intervention du législateur pour combler ce vide juridique.   

 
Page d'accueil du site   |   Ecrivez-nous  |
© 2014 SNSMCV - Site réalisé à partir du moteur SPIP