Divers


- Les pharmaciens adoptent le paiement à la performance
Par Catherine Sanfourche (Le Cardiologue n° 352 - Mai 2012)

Une convention entre l’Assurance Maladie et les syndicats de pharmaciens introduit de nouveaux modes de rémunération pour les officinaux, qui se voient confi er de nouvelles missions de santé publique.   

- 4P, mode d’emploi
Par Catherine Sanfourche (Le Cardiologue n° 352 - Mai 2012)

La parution au Journal Officiel de l’avenant n° 7 sur la rémunération sur objectifs de santé publique pour les cardiologues est imminente. A compter du jour de sa parution, les praticiens qui ne souhaitent pas y adhérer auront un mois pour le signifier par lettre recommandée à l’Assurance Maladie. Pour tous ceux qui vont y adhérer, Le Cardiologue précise les règles de cette option.   

- Les cardiologues sont prêts pour le P4P
Par Catherine Sanfourche (Le Cardiologue n° 349 - Février 2012)

Avec une dizaine d’indicateurs de qualité de la pratique retenus, le dispositif de rémunération à la performance devrait être effectif pour les cardiologues libéraux au début du printemps.   

- L’option coordination : une variante du secteur 2 mal connue
Par Vincent Guillot (Le Cardiologue n° 346 - Novembre 2011)

L’option coordination a été créée à l’occasion de la convention de 2005. Elle s’adresse aux médecins du secteur 2 qui acceptent de limiter leur volume d’actes avec dépassements d’honoraires, et de les plafonner en montant. En échange, les caisses prennent en charge une partie de leurs cotisations sociales. Cette option a été reconduite dans la convention signée le 26 juillet 2011. Elle est d’actualité, car elle est devenue un peu plus avantageuse, le pourcentage du plafonnement autorisé ayant été majoré.   

- Les médecins proposent, l’Assurance Maladie dispose
Par Catherine Sanfourche - Le Cardiologue n° 343 (Juin 2011)

On s’y attendait, la négociation de la nouvelle convention s’annonce difficile, les propositions des médecins se heurtant aux contraintes financière d’une Assurance Maladie qui a peu ou pas de marge de manoeuvre.   

- Secteur optionnel à option limitée
Par Catherine Sanfourche - Le Cardiologue n° 343 (juin 2011)

Le directeur de l’UNCAM considère que le secteur optionnel est la dernière chance d’en finir avec la « dérive » des dépassements d’honoraires. « Soit nous trouvons une solution, soit il faudra changer de réforme », prévient-il.   

 
Page d'accueil du site   |   Ecrivez-nous  |
© 2014 SNSMCV - Site réalisé à partir du moteur SPIP