2007


- L’échographie cardiaque n’est pas (encore) éligible au supplément d’archivage
Par Jean-Pol Durand (Le Cardiologue n° 306, novembre 2007)

C’est l’histoire d’un bug conventionnel comme il s’en produit parfois sans qu’on puisse savoir précisément de quel processus il relève. Pour comprendre l’affaire, il convient de se remettre dans le contexte de l’été dernier où les radiologues négociaient un supplément d’archivage pour les images numériques qu’ils produisent. De façon prématurée, on a pu croire que tous les actes d’échographie, hormis celui de la grossesse, allaient être concernés. Et des industriels se sont engouffrés dans la brèche pour vendre des solutions d’archivage. Il est largement prématuré de les suivre.   

- Les statistiques ordinales confirment la prochaine décrue des effectifs de cardiologues, tous statuts confondus

Tenir le décompte précis, à l’unité près, des effectifs de médecins en exercice n’est pas une sinécure. Pour ce faire l’observateur dispose de plusieurs sources, malheureusement discordantes, à la fois pour des raisons de méthodologie et de calendrier de recueil de données, de précision dans l’identification des statuts, de réalité de la pratique.
En tout cas l’organisme le plus prompt à publier ses données est assurément le Conseil national de l’Ordre qui est aussi le plus exhaustif : il livre des séries colligées par (...)   

- EPP : mais que mijote la HAS ?

Alors qu’on pouvait penser, avant l’été, que le chantier de l’EPP touchait enfin aux rives de l’opérationnel, sans doute convient-il de déchanter un peu à la rentrée. Dans un projet de Charte qu’elle avait initialement soumis à ses interlocuteurs des URML et Organismes agréés (OA) sur les rôles respectifs des acteurs, et notamment celui des Médecins Habilités (MH), la HAS se montrait ouverte au dialogue. Le consensus semblait s’être instauré sur la nécessité d’une concertation régulière au sein du groupe contact. L’accord, (...)   

- PLFSS, suite et pire : marché de dupes

Le 30 octobre 2007 en séance, la Ministre de la Santé a enfin levé le voile sur la destination du produit des fameuses franchises (850 millions d’€) et confirmé nos craintes exprimées à plusieurs reprises.   

 
Page d'accueil du site   |   Ecrivez-nous  |
© 2014 SNSMCV - Site réalisé à partir du moteur SPIP